Gourde

Numéro d’inventaire : 2001.21.1/MTAN

Cette ancienne gourde datant du 19e siècle était utilisée autrefois par des ouvriers journaliers agricoles qui la déposaient dans l’eau des mares pour maintenir la fraîcheur des boissons.
Réalisées en terre en faïence ou en grès entre le 19e et le début du 20e siècle, ces gourdes artisanales étaient également appelées gourdes crapaud ou « crapou » en Haute-Normandie, particulièrement dans le Pays de Bray, du fait de leur forme en sphère aplatie. Elles pouvaient être munies de deux à quatre anses pour y faire passer une corde ou une lanière de cuire permettant de les accrocher.
Accessoire indispensable du travailleur aux champs, elle était indispensable pour hydrater ce dernier lors des chaudes journées d’été. Plusieurs motifs et décors pouvaient composer cette gourde, ici, il s’agit d’un crapaud rappelant le nom que cet objet porte en Normandie.
Cette gourde a été réalisée par Jean Laurent, à Martincamp, hameau du Pays de Bray réputé pour être un grand centre de production de poterie populaire de Seine-Maritime du 17e au 19e siècle.